pce_durable_n0

Le magazine Provence durable qui paraitra en Octobre 2014, publie un article sur Elia

Durant le premier semestre 2014, 9 nouvelles Ressourceries ont ouvert leurs portes sur le territoire national, dont 2 en Paca. Ces structures qui récupèrent et réhabilitent des objets délaissés, encouragent également la réinsertion professionnelle. Qui sont ces acteurs de l'économie sociale et solidaire (ESS) ? Portrait de l'association Elleborecalystegia, installée dans les Alpes-Maritimes, qui est à l'origine d'un projet de Ressourcerie, baptisé « Les fées contraires ».

L'association Elleborecalystegia -« Elia »- est née de la rencontre de cinq bonnes fées : Christine, Audrey, Sandrine, Stéphanie et Maria Teresa. Durant l'hiver 2011, elles décident d'unir leurs compétences autour d'un projet original de recyclerie-ressourcerie, aux alentours de la ville de Grasse. Au travers de la rénovation de meubles, de la récupération d'électro-ménager inusité ou encore de créations artistiques à base de matériaux recyclés, elles souhaitent « faire du beau avec du laid, de l'humain avec du développement durable ». Encore à ces débuts, l'association (3 bénévoles et 2 salariés) est affiliée depuis peu au réseau Ressourceries de FranceLa structure suit une formation pour recevoir le label officiel de « Ressourcerie ». Le rêve progresse à petits pas mais avec de grands espoirs...

Réinsertion professionnelle

« A terme, on espère pourvoir proposer une dizaine de postes à des personnes sorties du circuit professionnel », explique Stéphanie. Leur démarche se veut « pérenne et solidaire », comme détaille Christine. « Il s'agira de contrats longue durée, en rupture avec la précarité des contrats d'insertion proposés habituellement », poursuit-elle. L'idée d'un partenariat avec la Maison d'arrêt de Grasse pour faciliter l'insertion professionnel des détenus, pendant et après leur réclusion, est d'ailleurs en discussion. « Toute personne éloignée du travail sera la bienvenue, renchérit Christine. Nos seuls critères seront la motivation et le respect de l'autre et des valeurs du développement durable ».

Un projet du territoire

« Nous souhaitons construire notre Ressourcerie sur un véritable élan de la communauté locale » confie Stéphanie. Sans local fixe pour le moment, l'association se développe sur le territoire de la commune Grasse, où elle développe des partenariats avec le tissu associatif, les professionnels et les élus locaux. « L'objectif est de mutualiser les moyens (bâtiments, énergie, etc.) et les compétences de chacun, complète Christine. De plus, nous avons besoin que les habitants adoptent le réflexe de nous donner leurs objets abîmés au lieu d'aller à la déchetterie ». L'initiative d'Elia est d'ores et déjà soutenue par le traditionnel syndicat des parfumeurs de Grasse. « L'identité du territoire nous ouvre des opportunités avec lesquelles nous souhaiterions vraiment travailler » conclut Christine. A quand les flacons de parfums, recyclés et décorés par Elia ?

http://www.provence-durable.info/bientot-ressourcerie-fees